un élément moteur

Posté par postbacbertrandeborn le 5 juillet 2008


Un membre du personnel indispensable et un homme admirable.

Jean Campion est un élément moteur de la filière post bac du lycée Bertran de Born. Le bon fonctionnement des CPGE et les résultats tout à fait honorables de la prépa reposent tout autant sur ses épaules que sur les cours de qualité des professeurs. Jean a toujours montré beaucoup d’implication dans son travail, se démenant pour régler tous les problèmes administratifs rencontrés par les élèves (sécurité sociale, inscriptions à l’université et aux différents concours). Il n’a jamais hésité à faire des heures supplémentaires pour nous apporter son aide, pour préparer les conseils de classe… etc.

C’est un secrétaire exemplaire. Mais bien plus, Jean est une personne formidable qui s’implique humainement dans son travail, qui connaît très bien les élèves, qui est toujours à leur écoute.
Il a été pour moi un soutien indéfectible pendant mes trois années de prépa. Il m’a apporté du réconfort dans les moments difficiles. Je ne l’en remercierai jamais assez.

Jean Campion ne peut partir de Bertran Born, car cela serait la mort annoncée de la prépa.

Pauline Jourdain,
Ancienne Prépa littéraire à B2B

5 juillet 2008 à 17:03 

Publié dans Article d'Etudiant | 2 Commentaires »

Un rôle essentiel

Posté par postbacbertrandeborn le 5 juillet 2008

Bonjour à tous,

Le rôle de Mr Campion dans la réussite des élèves aux concours suivant les deux ou trois années de classe préparatoire est essentiel. En effet, les études en classe préparatoire demandent un investissement permanent et Mr Campion est un réel soutien pour les élèves car il nous a permis de ne pas avoir a nous préoccuper de démarches administratives pesantes qui prennent énormément de temps alors que nous en manquons déjà pour étudier.
Sa présence et son soutien contribuent à notre réussite et, du fait que de plus en plus d’élèves de cette « petite prépa » (pour certains) intègrent de grandes écoles, admissibles a l’ENM, les ESC ou Science Po, Mr Campion mérite notre soutien car implicitement, ce sont tous les élèves que nous encourageons à poursuivre leurs efforts et à réussir leurs études.
Cordialement, Maëlle.
Ancienne étudiante de Prépa Lettres à B2B.

Publié dans Article d'Etudiant | Pas de Commentaire »

COMPTE RENDU DU CA du 1/7/2008

Posté par postbacbertrandeborn le 2 juillet 2008

Anne-marie-Salviat a bien voulu nous confier un compte rendu en attendant le procès-verbal officiel…
<< ...
CA du 01/07/* : voici quelques informations concernant plus directement les POSTBAC :

  • convention avec le CROUS pour le logement d’étudiants étrangers : la convention est renouvelée mais, suite à des incidents de paiement survenus cette année, 8 logements -au lieu de 10- seront réservés à nos étudiants et des garanties supplémentaires seront exigées.
  • la proposition, présentée par l’intendant, d’instaurer une « troisième file » à la cantine offrant aux élèves de Terminale et post-bac une restauration rapide (sandwiches, salades, le tout contrôlé par la diététicienne) a été repoussée, notamment par les représentants des parents d’élèves (pas d’élève post-bac présent, qu’en pensent nos étudiants eux-mêmes ?).
  • l’association des CPGE littéraires et scientifiques est officiellement dissoute ; les 492 euros restant sur le compte serviront à l’achat de livres et manuels pour le CDI post-bac.
  • une somme de 1000 euros, dont une partie (env. 400 euros) ira à l’atelier cinéma animé par Stéphanie Orace, a été dégagée pour l’an prochain sur les crédits pédagogiques. M.Kaminker (asso des anciens élèves) a rappelé que les anciens aussi avaient été contactés (j’ai cru comprendre que c’était une invitation à les relancer!)
  • le financement d’invitations adressées à des universitaires dans le cadre du programme de lettres des CPGE a été jugé possible ; les anciens nous invitent à nous rapprocher de Vincent Fournier (APAC) dont l’association pourrait être aussi intéressée par certains de nos invités (et donc apporter une contribution…)
  • le voyage à Bordeaux des élèves de khâgne (mai 2008) a été officiellement entériné.
  • internat : les 3 maîtres au pair sont recrutés parmi nos élèves de CPGE (2 filles de LS2, Cécile Pinel et Blandine Chassagne, 1 garçon -dont je n’ai pas eu le temps de saisir le nom).
  • poste de sécrétariat post-bac : l’exposé de la situation actuelle a donné lieu à des réponses que nous connaissons déjà :- M.Campion n’est pas seul dans cette situation ;
    - beaucoup de personnes de l’administration ont été vexées par les actions menées en sa faveur ;
    - des solutions entrevues dernièrement -M.Campion aurait pu occuper un poste à cheval sur Jay de Beaufort et BDB à la place d’un titulaire- n’ont finalement pas abouti).

Seule la représentante de la Mairie a pris des notes en demandant quelques précisions (il est vrai qu’on approchait 22h…).
La demande de création d’un poste n’a pas été mise au vote, le proviseur estimant que cette requête relevait d’une motion
-qui reste donc à rédiger.

… >>

Anne-Marie Salviat
Professeur de Lettres classiques à B2B
Représentante des classes post-bac siègeant au Conseil d’administration du lycée Bertran de Born.
2 juillet 2008

Cliquer ici pour réagir sur cet acticle

Publié dans Article de professeur | 1 Commentaire »

Inquiétude d’un professeur

Posté par postbacbertrandeborn le 17 juin 2008

La fin du contrat de notre secrétaire post-bac approche ; j’imagine mal pourtant notre lycée se passer de ses services. Qui gèrera les dossiers, qui préparera les conseils de classe, concours et concours blancs, organisera les opérations d’information en direction des familles et des lycéens, répondra au téléphone, et s’occupera des relations avec les autres administrations (universités, sécurité sociale, etc.) ? Comment nous, professeurs, pourrions-nous prendre en charge ce travail colossal ? Nos charges n’ont fait qu’augmenter, et ont atteint des sommets cette année ; et le reste de l’équipe administrative est déjà bien occupée ! Certes, il faudra bien tourner, et nous le ferons avec notre motivation habituelle. Mais nous avons nos limites, et les tâches pédagogiques sont considérables auprès d’étudiants exigeants, qu’il faut préparer à des concours difficiles.

Avec le départ de Jean Campion, la recherche d’économies trouve une de ses limites les plus évidentes. Comment en outre ne pas songer avec amertume à ce gaspillage de compétences, alors même que les classes préparatoires de proximité sont reconnues unanimement pour leur intérêt pédagogique et social ?

 

François Gadeyne
Professeur de Lettres

Publié dans Article de professeur | Pas de Commentaire »

Université de Bordeaux 3

Posté par postbacbertrandeborn le 16 juin 2008

Nous ne pouvions laisser passer le message de Madame OLIVER de l’université de Bordeaux 3 sans le souligner.
Merci Madame.

 

Madame OLIVER :
16 juin 2008 à 12:08

Responsable des classes préparatoires à l’université de Bordeaux 3, je me dois de dire que la présence de Monsieur Campion a singulièrement amélioré le suivi des dossiers des élèves.

Il a toujours été à notre écoute et il a assuré sans faille le lien entre les élèves et l’université en fournissant toujours en temps et en heure les documents souhaités. Sa présence nous est indispensable.

Je ne peux envisager un seul instant de continuer à m’occuper de ce travail sans son aide précieuse.

Sans interlocuteur unique à la rentrée je pense qu’il ne me sera pas possible de continuer à gérer ces élèves.

Le suivi des CPGE n’est pour l’université qu’un tâche parmi tant d’autres au bureau des licences qui gère 8000 étudiants.

 

Publié dans Article d'Etudiant | 1 Commentaire »

Un microcosme assez étrange (par Aurélien)

Posté par postbacbertrandeborn le 11 juin 2008

 

La classe préparatoire est un microcosme assez étrange au sein duquel les élèves, pendant deux à trois ans, préparent, justement, leurs concours d’entrée dans des écoles d’ingénieurs, de commerce, ou encore aux Ecoles Normales Supérieures.

 

La préparation y est intense, difficile, éprouvante, s’il faut en croire le folklore lycéen, persistant, qui dépeint la prépa comme un nouveau bagne de Cayenne.

 

S’il est évident qu’une part importante de la préparation se fait grâce au travail des étudiants sous la houlette scrupuleuse des professeurs, une autre part, moins reconnue, est tout aussi prépondérante : l’ambiance de travail.

 

La préparation doit effectivement s’effectuer dans les meilleures conditions possibles, de façon à créer autour des étudiants ce microcosme serein qui les empêche de penser à des soucis terre-à-terre tels que les problèmes administratifs d’inscription, les procédures de ces dites inscriptions, à l’université comme aux concours, les problèmes de logement, voire à des problèmes plus personnels.

 

C’est précisément cette ambiance de travail que M. Campion s’efforce de créer et de rendre pérenne au sein du Lycée Bertran De Born. Toujours à l’écoute des étudiants, pour quelque tracas que ce soit, toujours prêt à aider les élèves dans les difficultés qu’ils rencontrent, en se faisant tampon avec l’administration, en assurant lui-même les inscriptions aux concours, en les vérifiant et re-vérifiant encore avec les élèves, en s’occupant des modalités d’inscriptions à l’université, s’assurant de défendre l’intérêt de chacun des étudiants, M. Campion est la cheville ouvrière indispensable de cette classe préparatoire.

 

Lorsque j’entrai au Lycée Bertran de Born, en septembre 2004, j’avais, pour ainsi dire, la fleur au fusil et ma naïveté comme bouclier. C’est M. Campion qui m’a indiqué où trouver un logement, c’est lui encore qui s’est assuré de mon inscription en faculté (de même qu’il s’en est assuré pour toute la classe, inscrivant qui à Toulouse, qui à Bordeaux, qui ailleurs selon les vœux de chacun), lui toujours qui nous a expliqué à quelle caisse d’assurance maladie s’affilier à Périgueux. En 2006, moment crucial de la préparation, c’est de nouveau M. Campion qui nous a inscrit aux concours, tant aux écoles de commerce qu’à l’E.N.S., vérifiant avec nous que nous avions rempli correctement les formulaires administratifs de rigueur.

 

Le bon souvenir que je conserve de Bertran de Born est étroitement lié à M. Campion, à son soutien moral dans les coups durs, à sa présence constante pour tout un chacun.

 

C’est ainsi que la réponse de M. le Ministre de l’Education Nationale me surprend à plus d’un titre. Effectivement, M. Campion savait que son poste allait toucher à échéance, et qu’il ne serait pas renouvelé, du fait des contraintes légales. Cependant, il est assez étrange de penser qu’il ait pu savoir cela et rester simplement à attendre à la fatalité. M. Campion aurait souhaité passer les concours dont M. Darcos parle, mais encore faudrait-il que ceux-ci existent.

 

Le problème est la titularisation du poste de M. Campion tel qu’il existe aujourd’hui. S’il fallait considérer uniquement l’angle de la méritocratie, cela se ferait en un tournemain, au vu des performances de M. Campion. De sorte qu’il faut en conclure que le bât blesse quant au contrat : effectivement, un contrat à durée déterminée est aisément révocable, tandis qu’un contrat à durée indéterminée est lui beaucoup plus solide, et entraînerait la question du renouvellement de poste.

 

M. Campion apparaît alors comme la victime d’un mammouth que l’on souhaite, à tous prix, faire maigrir, au point de sacrifier à l’autel de ce régime les personnes qui le font encore avancer.

 

 

Aurélien Royer
HK-KH promo 2005

Publié dans Article d'Etudiant | 2 Commentaires »

La réponse du ministre

Posté par postbacbertrandeborn le 14 mai 2008

Laisser un commentaire

Suite à la lettre qui lui a été adressée par Pascal Deguilhem, député de la Dordogne, Xavier Darcos a donné une réponse.

Les deux lettres sont ici .

Au moins il ne mâche pas ses mots, le ministre.
Le moins qu’on puisse dire c’est qu’on reste dans ce qu’il y a de plus administratif, dur, inhumain et sans appel.

On prend des gens sans emploi, on exploite leurs compétences à peu de frais, et on les jette quand on les a bien usés !!!

Nous sommes également étonnés que notre pétition de 350 signatures argumentées soit purement ignorée.
Pourtant elle était jointe à la lettre du député. Le dossier ne peut pas passer inaperçu !
On n’entend pas parler de « poste de secrétaire ».
Encore une fois les besoins des étudiants ne sont pas pris en compte.

Nous devons persister et obtenir gain de cause.
N’hésitez pas à argumenter et à poster vos commentaires.

Les étudiants de Bertran-de-Born

Laisser un commentaire

Publié dans Article d'Etudiant | 18 Commentaires »

Maintenant, il peut parler !

Posté par postbacbertrandeborn le 22 avril 2008

Laisser un commentaire

Avec l’autorisation de l’auteur, nous mettons en avant ci-dessous le témoignage reçu de Monsieur Vaugrenard, Proviseur Honoraire du lycée Bertran de Born. Ce dernier fait partie des récents signataires de la pétition. A la retraite, il est désormais libéré de son « obligation de réserve ».

Merci Monsieur.

VAUGRENARD AlainEXCIDEUIL (24160)

Proviseur honoraire Bertran de Born ( 2000/2005)

Au niveau des faits, je retiendrai que la quantité de travail nécessitée par le secrétariat des CPGE et BTS de B de Born représente un poste de secrétariat de direction d’un collège »300″ sans compter la technicité particulière. Or la Cité, malgré des barèmes dont la seule finalité est de s’adapter aux moyens et non point au volume des tâches et à leur spécifcité, est sous-dotée(en ce domaine et en d’autres). D’autre part, prenant la direction de la Cité en 2000, il m’a été donné comme consignes par l’Inspecteur d’Académie d’alors, de rénover la Cité, de la redynamiser et de porter une attention particulière au post bac dont la prépa scientifique (13 étudiants en Maths Sup). L’effort a été fourni et il est passé notamment pour le post-bac, par la nécessité d’avoir un secrétariat permanent. N’ayant pas de poste, nous avons utilisé des « expédients » et rencontré la perle rare avec J Campion, qui s’est investi totalement. Qu’il lui soit ici rendu hommage. C’est pourquoi je pense qu’il serait peut être temps de faire preuve d’imagination,de reconnaissance du travail et de la compétence, en pérennisant cet excellent collaborateur.

J’ai lu et j’approuve la lettre remise par les professeurs au ministre le 22 octobre 2007.

Laisser un commentaire

.

.

Publié dans Article d'Etudiant | 4 Commentaires »

Acte de candidature

Posté par postbacbertrandeborn le 12 avril 2008

Laisser un commentaire

Sud-ouest 10 avril - réponse de l'IA

 

Réponse de l’inspection académique dans le journal Sud-ouest du 10 avril 2008.

Cette réponse fait bien ressortir le fait que le poste ne pourrait être pérennisé sur ses fonds. Celà a le mérite d’être clair !!!
Cette réponse ne correspond donc pas à notre demande de création d’un poste de secrétariat, dédié aux filières post-bac de notre lycée.

Cependant, M. Campion a fait « acte de candidature » par voie hyérarchique.

 

 

 

 

Voici la lettre de candidature de M. Campion .Acte de candidature dans Article d'Etudiant candidaturecopie

Précisons que, bien que cette offre (tardive) soit enfin une porte qui pourrait s’ouvrir à M. Campion, il ne s’agit là que d’une proposition d’intégrer le « vivier » des personnels ‘remplaçants’.
Ce vivier est une « réserve » de personnel de l’administration qui se tiend prêt à remplacer du personnel titulaire en cas de maladie prolongée, grossesse, …, et ce, quelle que soit la fonction. Beaucoup d’entre eux sont en attente d’affectation et se retrouvent souvent sur des 1/2 postes ou se partagent entre deux postes différents dans des établissements ou des administrations différentes.

Le maintien de M. Campion dans sa fonction actuelle n’est donc pas garanti.

Laisser un commentaire

Publié dans Article d'Etudiant | Pas de Commentaire »

 

le bien être de candresse e... |
les pensées doubles de Caleb |
Mareil Autrement |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue sur le blog du RC...
| Section du Parti socialiste...
| Le Nouveau Centre Montbard